La consultante en lactation doit-elle intervenir sur la position ?


Adélaïde

position d'allaitement

Etude du cas clinique

Cette mère accouche une semaine avant terme d’une petite fille de 4000 g, Adélaïde. C’est son deuxième enfant et elle a déjà allaité son aînée.
Les tétées sont douloureuses dès la naissance et Adélaïde perd beaucoup de poids. Elle pèse 3600 à J3.
La maternité ayant détecté un frein de langue, celui-ci est sectionné dès J3.
La mère vient me voir en consultation à J4 car, si les tétées ne sont plus douloureuses depuis la veille, Adélaïde ne reprend pas de poids et dort beaucoup.
Elle a un peu mouillé 4 couches d’urines et fait 3 selles noires depuis 24h.

..

Mon intervention
J’observe Adélaïde qui est léthargique et ne sait pas encore bien se servir de sa langue.
Je demande à sa mère de lui proposer le sein en s’installant comme elle le souhaite en fonction de son confort.
La mère choisit dans mon cabinet le fauteuil le plus profond et s’y « vautre » avec délice. Elle pose Adélaïde sur son ventre et la guide tranquillement vers le sein.
Au bout de quelques minutes Adélaïde prend le sein et commence à téter. Elle déglutit régulièrement pendant quelques minutes puis s’endort et la mère la garde sur elle. La tétée n’est plus du tout douloureuse et plus Adélaïde se détend, plus elle ouvre grand la bouche.
Je propose à la mère de garder Adélaïde sur elle autant que possible et de voir si d’elle-même elle prend le sein et tète régulièrement. Si elle trouve qu’elle ne tète pas efficacement ou pas assez souvent, je lui propose d’exprimer du lait et de le proposer à la seringue au doigt pour aider Adélaïde à reprendre du poids et de l’énergie.
Je lui demande également de surveiller l’évolution des selles et des urines et de me donner des nouvelles le lendemain.Le lendemain, la mère me recontacte. Adélaïde s’endort toujours très vite au sein. Elle a rapproché les tétées mais n’a pas pris de poids.
Je conviens avec la mère de proposer systématiquement 30 ml de lait maternel à la seringue au doigt à Adélaïde après une tétée toutes les 3 h environ, sans limiter le nombre de tétées.Deux jours plus tard, la courbe de poids est repartie à la hausse et Adélaïde n’a plus besoin d’aide pour s’alimenter : elle est efficace au sein et tète à volonté.

En laissant cette mère s’installer à sa convenance et ajuster sa position avec son bébé, cela a permis à Adélaïde d’avoir la meilleure efficacité au sein.

Diane

position d'allaitement
Femme allaitant son enfant, son mari à ses côtés Paul Gavarni (attribué à), entre 1830 et 1866 Craie noire et mine de plomb, environ 19 x 15 cm. Collection privée

Etude du cas clinique

Cette mère accouche une semaine à terme d’une petite fille de 3900 g, Diane, son 4e enfant.
L’allaitement démarre très bien et Diane et sa mère rentrent à la maison.
La mère me contacte à 2 semaines car Diane n’a pas pris de poids en une semaine.

..

Mon intervention
J’observe Diane qui va très bien. Elle présente une succion un peu faible mais rien d’inquiétant en soi.
Sa mère s’installe pour lui donner le sein dans une position très classique, en madone. Je la vois grimacer et je lui demande si elle est confortable. Elle me répond que pas vraiment mais elle a toujours appris qu’il « fallait » faire comme ça.
Je l’encourage à se mettre dans une position confortable pour elle. Elle s’installe alors dans son canapé et s’incline vers l’arrière. Diane se retrouve alors en appui ventral sur sa mère. Je n’interviens pas et laisse la mère ajuster sa position pour qu’elle et Diane soient confortables.
Diane prend le sein sans difficulté et tète activement quelques minutes puis s’endort.
Comme elle ne prend pas de poids, je suggère à la mère de lui proposer l’autre sein pour lui permettre d’obtenir du lait facilement. La mère m’apprend qu’on lui a dit de ne donner qu’un sein par tétée pour que Diane obtienne « le lait gras ».
Diane tète efficacement sur le deuxième sein puis s’endort.
Cette tétée est efficace mais courte. Je propose donc à la mère de garder son bébé sur elle le plus possible pour lui faciliter l’accès au sein et l’envie de téter. Je lui indique qu’il serait bien qu’elle tète au moins toutes les deux heures en journée et comme elle souhaite la nuit.
Nous contrôlerons la prise de poids dans quelques jours.La mère me recontacte 5 jours plus tard. En 5 jours, Diane a pris 300 g.
Il a suffit que Diane ait accès au sein à volonté et que la mère se sente libre de s’installer confortablement pour que la situation se rétablisse.
Bibliographie
  • Suzanne Colson, Introduction au Biological Nurturing, CREAM, 2014.
  • Suzanne Colson, Le Biological Nurturing, L’allaitement Zen, DVD.
  • Suzanne Colson, Biological Nurturing, Laid-Back Breastfeeding for Mothers, DVD, 2011.

Dernière mise à jour : 27 mars 2019 par Véronique Darmangeat