Absence de selles chez le nouveau-né


Cas clinique n°1

Cette mère a accouché à terme d’un petit garçon de 3,345 kg.
L’allaitement a démarré de manière satisfaisante à la maternité, à l’exception de douleurs à la prise du sein. On a alors dit à la mère que c’était normal d’avoir mal au début de l’allaitement.

Ce bébé a émis du méconium juste après la naissance et le lendemain. La mère est sortie de la maternité à J3, son bébé n’avait émis aucune selle depuis cette deuxième émission de méconium. Son bébé pesait 3,080 kg, c’était son poids le plus bas depuis la naissance.

À J6, cette mère amène son bébé à la PMI pour le faire peser. Elle fait alors part de son inquiétude car son bébé n’a émis aucune selle. Le bébé pèse 3,195 kg, le personnel certifie à la mère que tout est normal. À J7, la mère trouve dans la couche, une petite trace noire.
À J8, devant l’absence de selle, la mère amène son bébé chez un pédiatre. Le bébé pèse alors 3,220 kg. La pédiatre rassure la mère car l’examen du bébé est bon.

À J15, le bébé émet une toute petite selle noire. La mère s’inquiète, elle se dit que si son bébé n’émet pas de selle, c’est qu’il ne prend pas assez de lait. Elle prend donc du Galactogyl, du fenouil et du fénugrec. Elle fait également appel à moi.
Elle m’explique alors que son bébé s’endort rapidement au sein, qu’il ne pleure pas et semble bien se porter. Elle m’explique son inquiétude face à l’absence de selle.

J’observe le bébé : il ne présente aucune particularité au niveau de la bouche et sa succion est bonne.
Au moment de la mise au sein, le début de la tétée est toujours douloureux pour la mère. Nous revoyons donc ensemble la prise du sein par le bébé, ce qui permet de faire disparaître immédiatement les douleurs. Le seul problème étant un bébé qui refermait la bouche sur le mamelon.
La tétée est efficace, le bébé déglutit régulièrement, il est apaisé en fin de tétée et s’endort repu.
Du point de vue de l’allaitement, je considère que tout se passe bien.

Mais la présence d’une petite selle méconiale à J15 m’inquiète et j’incite la mère à contacter un médecin très rapidement.
Les parents emmènent l’après-midi même le bébé aux urgences pédiatriques de l’hôpital le plus proche : le personnel leur reproche alors de les avoir dérangés pour juste une constipation et recommande de faire boire de l’eau d’Hépar au bébé.
Je suggère alors aux parents de retourner aux urgences maternité de l’hôpital où la mère a accouché. Les connaissant, je suppose qu’ils seront plus attentifs.

Je rappelle les parents le lendemain pour prendre des nouvelles : un bouchon de méconium séché empêchait toute émission de selles par ce bébé. Une fois le bouchon retiré, le bébé a pu évacuer quinze jours de selles accumulées…puisqu’il tétait bien et aurait donc dû avoir des selles.

L’allaitement s’est poursuivi sans problème. Mais il faut noter que toutes les personnes contactées par la mère avant ma venue n’ont pas écouté l’inquiétude de la mère !

Cas clinique n°2

Cette mère a accouché à terme d’une petite fille de 4,010 kg. C’est son deuxième enfant, l’aînée a été allaitée onze mois.
À la maternité, le bébé tétait souvent, la montée de lait s’est mise en place à J3 et des bouts de sein en silicone ont été proposés car le sein était dur et glissait au moment de la mise au sein. Le bébé a évacué du méconium mais n’a fait aucune selle après.

De retour à la maison, le bébé pesait 3,850 kg. Il pleurait beaucoup, mouillait peu ses couches et n’émettait aucune selle.
La mère a contacté une amie qui lui a conseillé de retirer les bouts de sein en silicone et de donner le sein plus souvent. À J10, le bébé pesait 3,780 kg. Il pleurait en se tortillant après les tétées et ne dormait que dans les bras de ses parents.

Ceux-ci ont donc vu un pédiatre qui leur a dit de mettre un suppositoire de Glycérine au bébé qui a alors émis une selle marron foncée. Le pédiatre a également parlé de reflux et prescrit du Gaviscon et du gel de Polysilane.
Le bébé a émis deux selles marron foncée à J16 et s’est mis à mouiller plus ses couches. À J17 le bébé pèse 4,050 kg.

La mère fait appel à moi à J18 car les tétées sont douloureuses et elle ne comprend pas pourquoi son bébé n’émet pas de selle et aucune de la couleur jaune d’or caractéristique des bébés allaités depuis la naissance.
J’observe le bébé. Il ouvre parfaitement bien la bouche mais son palais a une forme particulière : il est très bas en fond de bouche et écrase le doigt si on propose le doigt à téter au bébé.

Je signale alors à la mère que son bébé semble avoir émit une selle. La mère va changer la couche de son bébé et se retrouve face à une selle monumentale qui n’en finit pas, d’une belle couleur jaune d’or !

Après une longue étape de nettoyage (du sol, du matelas à langer et de ses deux serviettes successives, de trois pyjamas et bodys,…), la mère met sont bébé au sein. Au moment de la mise au sein, le bébé referme la bouche et les mamelons sont crevassés. J’explique donc à la mère comment améliorer la prise du sein. La douleur diminue immédiatement mais le mamelon reste un peu pincé en fin de tétée du fait de la forme du palais du bébé. Celui-ci fait une tétée efficace, il déglutit bien régulièrement et s’endort repu.

J’explique à la mère comment faire des pansements au lait maternel pour soigner les mamelons et je suggère qu’il faudra peut-être attendre quelques temps que la bouche du bébé grandisse pour ne plus avoir mal du tout.

À J22, le bébé pèse 4,450 kg et l’allaitement se poursuit sans problème. Ce bébé faisait juste partie des rares bébés de moins d’un mois à faire des selles rares mais abondantes et normales.

Bibliographie

  • Pour les pansements au lait maternel :
    Les dossiers de l’Allaitement n°62, LLLF, page 5, janvier 2005.
  • Pour méconium et allaitement :
    • Dr Jack Newman et Teresa Pitman, L’allaitement, comprendre et réussir, Jack Newman communications, 2006, pages 106 à 109.
    • Les dossiers de l’Allaitement n°81, LLLF, page 9 à 11, octobre 2009.

Dernière mise à jour : 18 avril 2017 par